Autonomie : Cherche aides à domicile

Meurthe-et-Moselle
© CD54 - G. BERGER

L’image ancienne de l’aide-ménagère est tenace. Mais elle n’est plus d’actualité. « Le métier d’aide à domicile, c’est  aujourd’hui à 75 % l’accompagnement des personnes pour la réalisation des  gestes quotidiens. Se lever, faire sa toilette, préparer un repas, manger, avoir un change, sortir », indique Jean-Marc Lucien, directeur de l’ADMR 54, un réseau  associatif qui emploie plus de 1 400  personnes dont 1 150 aides à domicile dans le département. Et qui, chaque année cherche à recruter, car les besoins ne sont pas satisfaits. Loin de là. « C’est l’un des métiers qui recrute le plus (hors saisonniers) mais qui se retrouve aussi dans les métiers les plus en tension selon une étude de l’INSEE, ajoute-t-il. Pourtant, c’est un métier porteur de sens, avec une forte relation humaine et une vraie utilité sociale. »

En Meurthe-et-Moselle, pour 2018, on estime par exemple que près de 350 emplois seront à pourvoir. « De plus en plus de personnes âgées préfèrent vivre chez elles le plus longtemps possible, ce qui augmente mécaniquement les demandes. De plus, il y a un turnover important au niveau de nos effectifs. Les deux premières années sont un cap à franchir et comme partout, il y a des déménagements ou des départs à la retraite », témoignent les employeurs qui travaillent avec le Département.

Neuf associations ont un partenariat efficace qui œuvre en faveur de la professionnalisation du métier. Le conseil départemental, au titre de sa politique Autonomie et dans le cadre de la gestion de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), consacre ainsi près de 40 M € au maintien à domicile. Ce qui participe largement à l'emploi en Meurthe-et-Moselle puisque plus de 6 000 personnes travaillent dans le secteur de l'aide à domicile. Pour les personnes handicapées, c’est la prestation de compensation du handicap (PCH) qui permet d’agir.

Vivre chez soi : c’est l’un des axes majeurs du schéma Autonomie que l’assemblée départementale a récemment adopté. « Le souhait des personnes, qu’elles soient  âgées ou handicapées, est de vivre chez  elles. C’est légitime. En Meurthe-et-Moselle, notre action ne porte d’ailleurs pas  seulement sur le versement des allocations. L’appui aux aidants, le déploiement des résidences autonomie à raison d’une par  territoire ou encore le soutien aux actions collectives de prévention de la perte d’autonomie et l’attribution des forfaits autonomie, témoignent de la vitalité de ce qui est mis en œuvre », conclut Annie Silvestri, vice-présidente déléguée à  l’autonomie des personnes.

Vous souhaitez devenir aide à domicile ? Voici les associations, conventionnées avec le Département, à contacter :