Infrastructures et numérique : Des équipements sportifs qui profitent à tous

Meurthe-et-Moselle
© CD 54

Le territoire soutient les demandes des communes et des intercommunalités pour la rénovation d’équipements sportifs. Montant total  voté pour l’année 2017 : 719 700 €.

Le Département, dans le cadre de sa compétence, soutient la création ou la rénovation des équipements sportifs qui profitent directement aux collégiens.  Zoom sur 4 projets pour lesquels l’assemblée départementale a accordé une subvention.

  • La rénovation de la salle des sports Charles-Roth de Dieulouard : construite dans les années 1970, elle avait besoin de travaux de rénovation et d’isolation ainsi que d’une extension nécessaire, au vu des quelque 1 200 personnes, dont plus de 450 collégiens, qui profitent de cette structure au  rayonnement intercommunal. Les travaux permettront non seulement d’améliorer la qualité de service mais également de faire de substantielles économies énergétiques grâce notamment à la pose de panneaux solaires.
  • La première phase de la rénovation du gymnase Jacques-Anquetil de Blénod-lès-Pont-à-Mousson : le bâtiment a été construit à la fin des années 1980, il est situé à proximité immédiate du collège Vincent-Van-Gogh. Vétuste et énergivore, la salle Jacques-Anquetil avait besoin de travaux de désamiantage et de rénovation afin d’améliorer l’accueil, le confort et la sécurité de ses utilisateurs.
  • Le COSEC de Liverdun : la rénovation énergétique et acoustique et la mise en accessibilité améliorent les conditions de l’accès à la pratique sportive des élèves du collège Granville et favorisent également une pratique sportive portée par le tissu associatif local. De meilleures conditions d’accueil contribuent à une offre de loisirs diversifiée, de proximité, accessible.
  • La restauration de la piscine communautaire de Pont-à-Mousson : unique équipement aquatique dans le bassin de Pont-à-Mousson, la piscine communautaire offre un service à l’ensemble des habitants et au public scolaire (dont les collèges proches) : 200 000 utilisateurs par an. Des travaux de rénovation et d’isolation étaient nécessaires pour améliorer le service rendu, tout en réduisant les coûts de fonctionnement.

A ces quatre projets, il faut ajouter l’ouverture de la salle des sports de Nomeny, financée antérieurement, qui offre un équipement idéal pour l’enseignement du sport, à deux pas du collège Val de Seille.