Insertion par l'emploi : qu'en pense Abdelaziz à Briey ? Et vous ?

Meurthe-et-Moselle
© CD 54 – G.BERGER

3 ans d’action au service des Meurthe-et-Mosellans

 

Le saviez-vous ? Plus de 300 000 heures d’insertion sont effectuées pour les demandeurs d’emploi dans les marchés publics du Département de Meurthe-et-Moselle. Découvrez le témoignage d’Abdelaziz à Briey :

« Bénéficiaire du RSA, j’avais du mal à retrouver un emploi. Dans les marchés publics du Département, une clause d’insertion prévoit, pour la réalisation des travaux, le recours à des personnes comme moi, qui rencontrent des difficultés d’accès à l’emploi. J’ai été accompagné par Pôle emploi et un professionnel du conseil départemental. Aujourd’hui, je travaille pour une entreprise et je fais des travaux dans le bâtiment.

Dernièrement, j’ai travaillé sur le chantier de l’école Louis-Pergaud. C’est une vraie chance pour moi de pouvoir enfin retravailler. Je vais enfin pouvoir refaire des projets d’avenir. Je sais que mon patron aussi est content de ce dispositif parce qu’il a été aidé dans le recrutement par le conseil départemental et qu’il continue à bénéficier d’un accompagnement. »

 

ET VOUS, QU’EN PENSEZ-VOUS ?

Afin de permettre aux Meurthe-et-Mosellans de donner régulièrement leur avis sur les actions mises en place par le conseil départemental, celui-ci a fait le choix d’expérimenter l’application de consultation « Vooter », gratuite, transparente et anonyme. Participez dès maintenant aux premières questions sur votre smartphone, tablette ou en ligne en suivant la procédure ci-dessous :

  • Téléchargez l’application Vooter depuis votre smartphone / tablette ICI ou connectez-vous en ligne sur : vote.vooter.co
  • Créez votre compte
  • Rejoignez le groupe Département 54 par géolocalisation ou en entrant le code groupe « Departement54 » (sans accent, sans espace).

201803_DEPARTEMENT54_Tuto.jpg

  • 300 travaux et prestations intégrant une clause sociale  
  • 440 entreprises appliquant les clauses sociales
  • 1 100 personnes repositionnées en situation d'emploi dont 57 % de bénéficiaires du RSA