Portrait de Stéphane Vosgien, Vigneron à Blénod-les-Toul, Président de l’ODG Côtes de Toul

Meurthe-et-Moselle
© CD 54 - P-H.MAYER

Découvrez le portrait de Stéphane Vosgien, Vigneron à Blénod-les-Toul, Président de l’ODG (Organisme de Défense et de Gestion) Côtes de Toul depuis 2015.

« Vigneron, une voie toute tracée au départ ? pas forcément ! Même si l’histoire du domaine remonte à 1640… et que mes parents se sont installés en 1971 en tant que viticulteurs et exploitants de vergers de mirabelliers. Mon frère Alexandre a suivi des études au lycée viticole de Beaune. Quant à moi, après un Bac en électro-technique puis un DUT en génie électrique, je me suis vite rendu compte en me confrontant au monde de l’entreprise que mon avenir était...dans les vignes !

Après une enfance passée dans les vignes sur le tracteur familial, c’est tout naturellement que j’ai décidé avec mon frère de reprendre le domaine. Nous avons commencé avec 8 ha de vignes et aujourd’hui ce sont 10 ha de vignes et 6 ha de vergers de mirabelliers qui s’épanouissent sur des coteaux calcaires.
Nous vendons exclusivement à une clientèle de particuliers au Domaine et lors de salons auxquels nous participons tous les ans en tant que vignerons indépendants, que ce soit dans le nord de la France ou encore en Bretagne. Cette initiative nous a permis de redorer l’image des vins Côtes de Toul, souvent écornée par méconnaissance. Les gens qui viennent à notre rencontre sont toujours surpris de la qualité des vins.

L’AOC Côtes de Toul est constitué de 22 vignerons. L’aire géographique de l’appellation s’étend sur un axe nord-sud situé à l’ouest de Toul et concerne 8 villages : Blénod-lès-Toul, Bruley, Bulligny, Charmes-la-Côte, Domgermain, Lucey, Mont-le-Vignoble, Pagney-derrière-Barine. 

L’ODG dont j’ai pris la présidence en 2015, a pour principale mission de rédiger le cahier des charges de l’appellation ainsi que les conditions pour y prétendre. Il définit par exemple la zone où l’on peut planter…
Il exerce un rôle de contrôle de la qualité des vignes et des vins des vignerons concernés par l’AOC. Cette opération de contrôle se déroule chaque année au conseil départemental de Meurthe-et-Moselle sous forme de dégustation des différentes cuvées. L’ODG a aussi un rôle de promotion notamment grâce à différentes actions comme les vendanges VIP (opération qui consiste à réunir les élus du département et les viticulteurs pour la coupe des premières grappes de raisins) ou encore le salon de l’agriculture auquel nous avons pu participer cette année grâce au conseil départemental.

Il a aussi ce rôle de reconquête des hectares pour les rendre exploitables, une action qui consiste à recenser les parcelles puis à les transmettre, via un appel à candidatures, à des vignerons passionnés. Il les aide à s’installer. Enfin il a un rôle de promotion à travers différentes actions menées chaque année. »

2002

La 11ème génération prend la relève et poursuit le travail initié dans le respect de la tradition familiale.

2011

Le passage au bio. Une transition qui s’est opérée brutalement mais qui en fait était préparée depuis des années. Nous faisions déjà un travail sur les sols depuis des années en utilisant moins de produits phytosanitaires, pas de désherbants ni d’insecticides. Nous utilisons désormais le cuivre et le soufre, tolérés en bio. Après des années en agriculture raisonnée, nous avons fait certifier notre exploitation en Agriculture Biologique.

2018

Les 20 ans de l’AOC. Un anniversaire qui sera fêté tout au long de l’année avec déjà plusieurs temps forts programmés à Toul, Nancy et une nouvelle participation au salon de l’agriculture. Evénement qui est venu renforcer la cohésion entre tous les vignerons de l’AOC. En apposant sur chacune de leur cuvée une étiquette commune « AOC Côtes de Toul », le projet est lancé de réaliser une cuvée commune qui résultera de la récolte de cette année. Une vinification commune qui donnera naissance à une cuvée AOC spécifique et qui sera proposée à la dégustation lors des manifestations prévues en 2018.