Recontruction du Pont des Ecluses à Varangéville

Situé Rue Gabriel Péri, sur la RD 400, le pont qui  permet de franchir les écluses du canal de la Marne au Rhin est un ouvrage de plus de 60 ans, qui s’est  détérioré avec le temps et présente des fragilités. La  RD  400,  qui  fait  partie  du  réseau  routier  départemental  structurant,  est  un  itinéraire  important pour l’activité économique du secteur et  pour les transports exceptionnels de 72 T.

LE CHANTIER D’OUVRAGE D’ART LE PLUS  IMPORTANT POUR LE DÉPARTEMENT EN 2017-2018 

Le conseil départemental a décidé de reconstruire le  tablier du pont (partie supérieure de l’ouvrage). Les  appuis, en revanche, sont conservés et réhabilités. Le coût des travaux est entièrement pris en charge  par le Département. Les travaux seront lancés en novembre 2017,  durant la période d’arrêt de la navigation fluviale sur  le canal. Le nouvel ouvrage, qui sera livré à l’été  2018, permettra aux véhicules de circuler en toute  sécurité et de manière pérenne. 

Pendant la phase de déconstruction, le conseil  départemental et la commune de Varangéville  mettront à disposition un terrain à proximité du pont  ainsi que le parking le long de la rue d’Alsace pour  l’installation des chantiers. 2 coupures téléphoniques de courte durée 10 câbles de réseau de téléphonie de longue  distance (Paris – Strasbourg) soit 18 000 lignes téléphoniques transitent par le pont. 

Au début et à la fin du chantier, les lignes seront  coupées pendant une courte période, estimée à  chaque fois à ½ h environ. La reconstruction du pont des écluses est l’un des projets phare de la  politique ambitieuse que le Département conduit en matière d’infrastructures routières en 2017. Grâce à des investissements importants (+ 6 % en 2017), le conseil départemental continue d’assurer la sécurité et l’amélioration du réseau routier, ainsi que le développement du territoire de la Meurthe-et-Moselle.

CHIFFRES-CLÉS :

  • Poids de l’ancien tablier : 1 250 T
  • Poids du nouveau tablier : 725 T dont 175 T de charpente métallique dont 550 T de béton
  • 10 câbles soit 18 000 lignes téléphoniques
  • Largeur de chaussée : 7 m (au lieu de 11 m) Conformément au schéma routier départemental

A télécharger :