Voie nouvelle de la vallée de l'Amezule

Meurthe-et-MosellePhoto de la voie de l'Amezule
Meurthe-et-MosellePhoto de la voie de l'Amezule

Objectifs

Située au Nord-Est de l'agglomération Nancéienne, la nouvelle voie de la vallée de l'Amezule assure le contournement des communes de Lay-Saint-Christophe, Eulmont, Dommartin-sous-Amance et Agincourt.

Empruntant un tracé en « Y », cette voie relie la RD 321 à l'Ouest à la RN 74 au Sud et à la RD 913 au Nord.

La branche Nord

Elle permet de contourner le hameau du Piroué en se raccordant à la RD 913 au Nord de la station de pompage du Grand Couronné. Les dessertes locales d'Eulmont et de Dommartin-sous-Amance sont assurées au moyen d'un carrefour en limite du territoire de Bouxières-aux-Chênes.

La branche Sud

Elle consiste en un aménagement de l'actuelle RD 83 sur Essey-les-Nancy, du secteur du « Tronc qui Fume » jusqu'au sommet de cote en allant vers Agincourt. Une voie spécifique poids lourds a été créée dans la montée.
Au delà, elle permet de dévier Agincourt jusqu'au carrefour central de raccordement des autres branches.

La branche Ouest

Elle permet de dévier Eulmont et Lay-Saint-Christophe tout en limitant les nuisances par un tracé à flanc de coteau en se raccordant à la RD321 près du « fond de Ronchère ».

Caractéristiques principales et coût

Cette opération consiste en la création d'une nouvelle route départementale de 9 km avec une chaussée à 1x2 voies, à circulation bi-directionnelle.
Elle nécessite la construction de 12 ouvrages d'art, la création de bretelles d'accès à Lay-Saint-Christophe et Agincourt et la réalisation de 4 carrefours (RN 74 au Sud, giratoire central, RD 913 au Nord, RD 321 à l'Ouest).
La montée vers Agincourt est traitée par un aménagement sur place de la RD83 avec création d'une voie véhicules lents sur 1,2 km.

Coût de l'opération : 56 M €

Un chantier Développement durable

Dans le cadre de la prise en compte du développement durable dans l’ensemble de ses politiques publiques, le conseil départemental a induit dans ses études l’option de construire la voie nouvelle de la vallée de l’Amezule avec les matériaux empruntés au site.

Ainsi, parmi la quantité importante de déblais, la totalité des remblais a été assurée avec les matériaux du site. De plus, pour réaliser la couche de forme, qui sert de couche de fondation à la route, les techniciens ont utilisé les limons argileux présents sur le site. Traité et travaillé au liant hydraulique (chaux + ciment), il sert de base naturelle à la voie. L’utilisation du limon a permis, entre autre, d’éviter l’apport de calcaire qui aurait du être acheminé par camion et extrait d’une carrière.

Sur le chantier de l’Amezule, c’est donc environ 5500 camions avec remorques qui n’ont pas circulés sur les routes et dans les villages pour réaliser cette couche de forme.

Intégration paysagère

La voie nouvelle de la vallée de l’Amezule fait l’objet d’une attention particulière quant à l’insertion du projet dans le site.

Une des caractéristiques principales de ce projet est qu’il génère environ 1 million de mètres cubes de matériaux excédentaires mis en dépôt. Une partie de ces matériaux a permis la réalisation de merlons paysagers offrant une protection visuelle et acoustique aux villages déviés.

La maîtrise des nombreux dépôts de matériaux issus des terrassements a finalement constituée une véritable opportunité pour remodeler et cicatriser le paysage. Les merlons paysagers ont ainsi pu être intégrés dans les zones de dépôt, favorisant une meilleure insertion dans le site et permettant de restituer des surfaces d’exploitations agricoles plus importantes.

Le projet s’accompagne également de plantations permettant de sauvegarder les formations végétales restantes : arbres isolés, vergers, massifs boisés et ripisylves de l’Amezule. L’objectif étant de ne pas souligner le tracé de la voie nouvelle.

Etat d'avancement du chantier

  • 2002 : Réalisation des travaux préliminaires au droit de la « ZAC du Tronc qui fume » sur Essey-lès-Nancy.
  • Avril 2004 – Juin 2008 : Réalisation des travaux de terrassements, d’assainissement et mise en oeuvre de la couche de forme sur l’ensemble du Y avec les matériaux du site (limon traités au liant routier).
  • 2007 : Construction de l’ouvrage d’art PS10, rétablissement de la RD32 à Lay-Saint-Christophe.
  • 2008 : Construction de l’ouvrage d’art PS1, rétablissement de la RD913 à Essey-lès-Nancy, réalisation des chaussées et équipements (signalisation, glissières de sécurité) sur le tronçon Essey-lès-Nancy - Agincourt
  • 2008 : Construction du giratoire Nord et travaux de raccordement des RD 913 et 32 sur Bouxières-aux-Chênes
  • MISE EN SERVICE - Juillet 2008 : carrefour giratoire Branche Nord desservant Eulmont, Dommartin-sous-Amance, Bouxières-aux-Chênes.
  • MISE EN SERVICE – Décembre 2008 et inauguration: premier tronçon de 1,7 km de voie nouvelle, Branche Sud entre le carrefour du Tronc qui fume (RD 674 à Essey-lès-Nancy) et Agincourt (bretelle de raccordement RD 913). 
  • 2009 - 2010 : Construction des dix ouvrages d’art restants.
    Ces ponts inférieurs ou supérieurs à la voie nouvelle permettront le rétablissement des voies communales, des chemins ruraux, des cours d’eau et de la voie verte.
  • 2010: Travaux de terrassement, assainissement et chaussées de la Branche d’accès à  Lay-Saint-Christophe et carrefour giratoire de la RD 321 (VEBE).
  • 2010 : Travaux de chaussée sur l’ensemble du Y et d’équipements terminaux (signalisation, glissières)
  • Automne 2010 : Travaux d'aménagements paysagers sur tout le tronçon.
  • 20 décembre 2010 : Mise en service du Y (ensemble des déviations des villages).