1ère convention d’affaires transfrontalière

© CD 54 – G.BERGER

La 1ère convention d’affaires transfrontalière autour de la thématique des achats responsables s'est déroulée le 6 juin à Mont-Saint-Martin. À cette occasion, 93 entreprises, tous secteurs d’activités confondus, issues de quatre pays de la Grande Région (Allemagne, Belgique, France, Luxembourg), se sont rencontrées pour développer leur flux d’affaires (590 rencontres programmées durant 3 heures). Mathieu Klein, président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, ainsi que des représentants d’entreprises engagées, ont ouvert les débats lors d’une table ronde intitulée « Atouts des pratiques d’achats responsables pour les entreprises et les territoires ».
 
Organisée par le Cluster ESS Grande Région, cette rencontre unique en son genre rayonne en Grande Région. Favorisant des rencontres d’affaires individualisées entre entreprises de l’économie sociale et solidaire, entreprises engagées et collectivités, son objectif était tout à la fois de développer le flux d’affaires et d’inspirer et développer des partenariats et achats durables. Cet événement a été organisé avec la CRESS Grand Est avec le soutien de l’ULESS, le Mouves Grand Est, la Chambre de commerce et d’industrie de Meurthe-et-Moselle, INTERREG North West Europe et la mairie de Mont Saint Martin (ville accueillante).
 
Lancé en juin 2018 à l’initiative conjointe du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Economie Sociale et Solidaire luxembourgeois, le Cluster ESS Grande Région est un laboratoire transfrontalier de l’économie sociale et solidaire. Il est coordonné par EcoTransFaire. Il teste des idées, contribue à développer une dynamique transfrontalière de l’économie sociale et solidaire et ouvre des perspectives nouvelles de développement. 
 

En savoir plus: 

Les achats responsables

L’achat responsable correspond à tout achat, intégrant dans un esprit d’équilibre entre parties prenantes, des exigences, spécifications et critères en faveur de la protection et de la mise en valeur de l’environnement, du progrès social et du développement économique.

L'acheteur recherche l’efficacité, l’amélioration de la qualité des prestations, l’optimisation des coûts globaux (immédiats et différés) au sein d’une chaîne de valeur et en mesure l'impact.

Source : ObSAR (observatoire des achats responsables)

- Publié le 12/06/2019 -