Insolite : le vélo de Marie Marvingt, « la fiancée du danger » , présenté au conseil départemental

Le président du conseil départemental, Mathieu Klein, inaugure l'exposition consacrée à Marie Marvingt.

© CD 54 – G.BERGER

Confié par le Comité Marie-Marvingt au conseil départemental de Meurthe-et-Moselle pour sa conservation, le vélo de Marie Marvingt est un symbole d’une femme libre, aventurière, engagée. Le vélo de Marie Marvingt est un des rares objets connus lui ayant appartenu. Il est à découvrir à l’Hôtel du Département depuis le mercredi 6 mars, jour de sa réception officielle par Mathieu Klein, président du conseil départemental, en avant-première de la Journée internationale des droits des femmes. Il est visible jusqu’au 27 mars. Une scénographie, fruit d’une collaboration avec le dessinateur nancéien Rémi Malingrey, permet de mettre en valeur le vélo de Marie Marvingt, qu’elle appelait sa « zéphirine ».

Courage,  audace  et  compétences  ont poussé Marie Marvingt à être une pionnière et une innovatrice dans bien des domaines sportifs, aéronautiques et militaires.  

Ni les sarcasmes, ni les codes établis, ni les dangers n’ont jamais arrêté la Nancéienne. Elle a ouvert la voie aux femmes là où on ne les attendait pas, participant sans forcément le revendiquer à leur émancipation. « Savoir vouloir c’est pouvoir » et « Je décide de faire mieux encore et toujours » étaient ses devises. Elle reste un exemple pour toutes et tous en termes de dépassement de soi et de force mentale.

Sa bicyclette, qu’elle appelait sa « zéphirine », fait partie des rares reliques sauvées de l’oubli. 
Aviatrice française au parcours atypique qui lui valut d'être surnommée la « fiancée du danger », Marie Marvingt est née à Aurillac, dans le Cantal, le 20 février 1875 et décédée le 14 décembre 1963 à Laxou.

Elle est reconnue comme une pionnière de l’aviation en France et l'une des meilleures alpinistes du début du XXe siècle. Infirmière, licenciée en lettres et parlant sept langues – dont l’espéranto, elle est la femme la plus décorée de l'histoire de France, comptabilisant trente-quatre décorations, dont la Légion d'honneur et la Croix de guerre avec palmes. On retrouvera, égrainés dans les différents textes du panneau accompagnant la bicyclette, les faits les plus marquants de son parcours. Elle est inhumée au cimetière de Préville à Nancy.

[A CHAUD] Exposition du vélo de Marie Marvingt au conseil départemental

Photo du vélo de Marie Marvingt
Photo du vélo de Marie Marvingt
Photo de la réception du vélo de Marie Marvingt
Photo de la réception du vélo de Marie Marvingt

Les dernières actus du département