Plus que jamais, le Département affirme son soutien à l'éducation populaire

La Meurthe-et-Moselle compte 570 associations d'éducation populaire, rassemblant 80 000 adhérents. Cette présence très importante est le fruit du développement avec 6 fédérations principales : les Centres Sociaux, Familles Rurales, les Foyers Ruraux, les Francas, la Ligue de l’Enseignement et les Maisons des Jeunes et de la Culture (MJC).

Lundi 25 mars 2024, l'Hôtel du département a réuni 150 personnes pour une concertation entre le Département, ces fédérations et les institutions partenaires : la CAF 54, l'association des maires de Meurthe-et-Moselle et le service départemental de l’Etat de la jeunesse, de l’engagement et des sports.

L’objet de la soirée était d’échanger, de partager différents points de vue sur l’éducation populaire aujourd’hui en Meurthe-et-Moselle et d’imaginer les actions prioritaires à mener pour construire des perspectives d’avenir partagées entre le Département et les fédérations. 8 thématiques ont été traitées sous la forme d'ateliers. Il s’agit de définir les caractéristiques actuelles et spécifiques de l’éducation populaire mais surtout de répondre à chacune des problématiques par des propositions d’action priorisées :

  1. Engagement citoyen et éducation populaire : comment renforcer l’engagement, l’émancipation des jeunes et des adultes ?
  2. Réseau d’éducation populaire et partenariat : comment développer le soutien des fédérations à leurs associations affiliées en fonction de leurs besoins, de leurs projets ?
  3. Vie associative locale et éducation populaire : comment favoriser une plus grande efficience associative en tenant compte des caractéristiques de l’éducation populaire ?
  4. Animation jeunesse vers les adolescents et les collégiens : comment bien prendre en compte les adolescents et leurs spécificités dans le cadre d’une démarche éducative de loisirs ?
  5. Mixité et publics fragiles éloignés de l’éducation populaire : comment améliorer l’accessibilité des publics fragiles ou empêchés (familles modestes, personnes porteuses de handicap, jeunes de l’Aide Sociale à l’Enfance) aux actions et activités de l’éducation populaire ?
  6. Valorisation de l’éducation populaire : Comment mieux faire connaître l’éducation populaire du grand public, de partenaires ?
  7. Transition écologique et solidaire et éducation populaire : Quelles sont les priorités d’actions à mettre en œuvre dans l’éducation populaire ?
  8. Numérique et citoyenneté : Comment transmettre des repères solides et citoyens aux usagers de l’Internet et des réseaux sociaux, notamment aux jeunes ?

A l'issue de cette concertation, le service de formation de l’Education nationale Canopé adressera au Département un document de synthèse de la production des 18 ateliers et le plan de propositions d’actions.

L’éducation populaire : de quoi s’agit-il ?

L’objet de l’éducation populaire est d’accompagner le développement du pouvoir d’agir des habitants et des familles, en proposant des activités qui contribuent au renforcement du lien et de la cohésion sociale des territoires, de la prise de responsabilité des usagers, de la citoyenneté de proximité, du soutien à la parentalité, de l’action culturelle, de l’animation intergénérationnelle et de la jeunesse. L’éducation populaire est issue du monde associatif. Par la mise en œuvre de projets collectifs locaux, elle contribue à l’apprentissage de savoirs, savoir-faire et savoir-être permettant à tout un chacun de devenir citoyen actif et émancipé. L’éducation populaire c’est apprendre de soi par l’interaction avec les autres.

Fort du soutien du Département depuis plusieurs décennies, l’éducation populaire s’est développée de manière très significative et constitue l’une des spécificités de notre territoire. Au titre de l’année 2022, les budgets cumulés de ces fédérations se sont élevés à 22 M€.

▶️ En savoir plus sur la politique active de soutien à l’éducation populaire du Département

Magazine