Barrières de dégel

 

LES BARRIERES DE DEGEL, C’EST QUOI ?

Ce sont des interdictions temporaires de circuler sur certaines routes, notamment les plus fragiles. Selon les situations, elles limitent voire interdisent la circulation aux véhicules de plus de 12 tonnes, voire de plus de 7,5 tonnes.

 

LES BARRIERES DE DEGEL, POURQUOI ?

Pour protéger les chaussées qui, pendant le dégel deviennent extrêmement fragiles et pourraient être détruites sous le passage des charges lourdes. L’objectif est de sauvegarder le patrimoine routier en évitant sa destruction et des coûts de mise en état insupportables pour la collectivité départementale.

 

PRINCIPE DISPOSITIONS EN MEURTHE ET MOSELLE

Pour éviter ces dégradations, les pouvoirs publics ont institué une réglementation qui permet de poser des barrières de dégel qui ont pour effet de limiter le tonnage des véhicules à 7,5 T et 12 T +½ charge autorisée en fonction des caractéristiques des chaussées. La vitesse réglementaire peut être abaissée si nécessaire.

 

Limitation de tonnages (hiver courant) :

Type de route Nombre de kilométres
Routes départementales non touchées par les barrières de dégel, libres à toute circulation  1 519,96 km
Routes limitées à 12 tonnes+½ charge autorisée 279,34 km
Routes limitées à 7,5 tonnes 1 414,28 km

 

Ces dispositions sont applicables à tous les véhicules à l'exception des véhicules :

- de lutte contre l'incendie,

- de déneigement,

- dont la circulation répond à une mission de sécurité publique ou à une situation urgente assurée par un service public,

- de pompes funèbres,

- de transports en commun,

- de dépannage des garagistes,

- de transport de produits pharmaceutiques ou de gaz médicaux,

- de transport d'animaux destinés à l'équarrissage, - de collecte et de transport d'ordures ménagères,

- de vidage et curage de systèmes d'assainissement.

Dérogation :

S'agissant de la protection du patrimoine routier, les dérogations qui pourraient éventuellement être accordées devront correspondre à une urgence majeure pour la sécurité publique. Les industriels et les transporteurs sont donc instamment priés de prendre toutes dispositions avant la pose effective des barrières de dégel.

En hiver, avec l’apparition de températures négatives, les chaussées et le sol sur lequel elles reposent sont pris par le gel, ce que les techniciens appellent « un front de congélation ». Il y a formation de « lentilles de glaces » qui aspirent l’eau du sous sol, lequel se congèle à son tour. La quantité de glace augmente avec la durée du gel et provoque un gonflement du sol qui a tendance à soulever les chaussées.

Lorsque les températures deviennent positives, le réchauffement provoque le dégel par le haut et par le bas.

Le sol de fondation se gorge d’eau en excédant et sa portance diminue considérablement. Elle redeviendra normale lorsque toute l’eau aura disparue par infiltration. Pendant les périodes de dégel, les chaussées perdent donc leur portance et deviennent très vulnérables. La circulation, notamment celles des poids lourds, risque de causer d’importantes dégradations pouvant aller jusqu’à la destruction complète de la route. Le sol de fondation est en effet incapable de supporter la charge des essieux transmise par la chaussée.

A TELECHARGER

Carte départementale correspondant aux sections de routes départementales soumises aux barrières de dégel dans le cas d’un hiver courant.

Classement du réseau routier départemental pour l'application des barrières de dégel dans le cas d'un hiver courant.

Arrêté départemental permanent relatif aux barrières de dégel.

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES :

Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle
DGA TERRITOIRES
Direction Infrastructures et Mobilité Gestion Technique des Routes
Tél : 03 83 94 53 48 / 03 83 94 58 50